Guide pour le choix d'un manomètre

Guide pour le choix d'un manomètre

Un manomètre à vide

Figure 1 : Un manomètre à vide

Un manomètre mesure la pression du fluide d'un système. Les manomètres sont applicables dans de nombreuses industries où la surveillance de la pression du système est essentielle. Ils permettent à un opérateur de surveiller étroitement et de dépanner la pression d'un système. Par exemple, les manomètres peuvent aider un opérateur à déterminer s'il y a une fuite dans le système. Selon l'industrie et l'application (par exemple, hydraulique, eau, vide, piscine), il existe une grande variété de modèles et d'options de manomètres. Cet article traite des paramètres à prendre en compte lors du choix d'un manomètre. Pour en savoir plus sur leur fonctionnement, lisez notre article sur les manomètres.

Critères de sélection

Lecture numérique ou analogique

Divers manomètres numériques et analogiques sont disponibles, chaque type convenant à la plupart des tâches de lecture de pression. Utilisez le tableau ci-dessous pour une comparaison générale entre les deux types.

Manomètre numérique Manomètre analogique
  • Installation facile
  • Nécessite une alimentation électrique pour fonctionner
  • Plus cher
  • Lecture régulière et précise
  • Une installation plus facile
  • Ne nécessite pas d'alimentation électrique pour fonctionner
  • Moins cher
  • Moins précis

Lisez notre article sur les manomètres numériques pour en savoir plus.

Un manomètre numérique

Figure 2 : Un manomètre numérique

Type de jauge

Il existe de nombreux types de manomètres. Les types suivants sont courants :

  • Tube de Bourdon : Le manomètre à tube de Bourdon est le manomètre le plus utilisé, avec une large gamme de modèles et une excellente sensibilité et précision. Ces manomètres conviennent à la pression des fluides qui ne cristallisent pas et ne sont pas très visqueux.
  • Diaphragme : Un manomètre à diaphragme est adapté aux milieux corrosifs, très visqueux ou cristallisants car la plupart des composants du manomètre n'interagissent pas avec le milieu du système.
  • Soufflets : Les manomètres à soufflet ont l'avantage de pouvoir mesurer la pression absolue et différentielle sans composants supplémentaires.

Matériau du manomètre

Lors de la prise de décision concernant le matériau, il faut tenir compte de deux parties d'un manomètre : le boîtier et le raccordement au processus.

  • Connexion au processus : Le raccord de processus comprend tout composant interagissant directement avec le fluide. Les composants spécifiques dépendent du type de manomètre mais comprennent généralement le filetage et l'élément sensible. Les matériaux standard sont l'acier inoxydable ou l'alliage de cuivre. L'incompatibilité des matériaux peut causer des problèmes tels que la corrosion, entraînant une défaillance de la jauge et des risques accrus pour la sécurité.
  • Cabinet : L'armoire, également appelée matériau du boîtier, offre un choix de matériaux plus large et dépend davantage de l'environnement de l'application. Les matériaux courants des boîtiers de manomètres sont les alliages de cuivre, l'acier inoxydable, l'Inconel et l'aluminium.

Le tableau suivant décrit certains matériaux courants. Consultez notre tableau de compatibilité chimique pour plus d'informations.

Acier inoxydable Inconel Aluminum Alliage de cuivre
  • Excellente résistance à la corrosion
  • Vulnérable à l'oxydation à haute température
  • Convient pour une utilisation avec des milieux corrosifs
  • Les composants internes ne sont pas affectés par le magnétisme
  • Résistance élevée à la corrosion, notamment à haute température.
  • L'Inconel est une classe de superalliages à base de nickel-chrome caractérisée par une résistance élevée à l'oxydation et à l'acide oxalique.
  • Capacité à maintenir une résistance élevée à la traction à des températures élevées.
  • Plus coûteux que les autres matériaux
  • Excellente résistance à la corrosion
  • Léger
  • Ne convient pas aux applications à très haute température
  • Adapté au fonctionnement avec des milieux non corrosifs
  • Ne convient pas aux applications à haute température

Température du fluide

Les composants du manomètre doivent être capables de résister à la température du milieu. Pour les jauges qui fonctionnent avec des fluides chauds, il est recommandé d'utiliser la jauge avec un siphon, une tour de refroidissement ou un joint à diaphragme. Les températures maximales recommandées pour les matériaux des manomètres sont les suivantes :

  • Alliages de cuivre : 60 °C (140 °F)
  • Acier inoxydable : 100 °C (212 °F)
  • Inconel : 315 °C (600 °F)

Plage de pression

La plage de pression correspond aux pressions maximale et minimale que le manomètre peut lire. Idéalement, le manomètre a une échelle qui correspond à deux fois la pression de service du système. La pression de travail doit être au maximum de 75% de l'échelle du manomètre.

Secs ou remplis de liquide

Un manomètre rempli de glycérine

Figure 3 : Un manomètre rempli de glycérine

Une jauge remplie de liquide est plus chère que son homologue sèche, mais elle présente de nombreux avantages. Les jauges remplies de liquide stabilisent l'aiguille dans les applications à fortes vibrations, maintiennent les composants internes lubrifiés et augmentent la durée de vie de la jauge. Le type le plus courant est la glycérine, mais le silicone est également disponible. Le silicone convient à une plus large gamme de températures et ne se décolore pas avec le temps. Les jauges remplies de liquide présentent l'inconvénient supplémentaire de fuir. Il est donc important de choisir des jauges de haute qualité.

Conditions environnementales

Lorsque l'on travaille dans des conditions de température ambiante extrêmes, il peut être nécessaire d'isoler les manomètres. Dans ce cas, on peut utiliser une jauge montée à distance avec un joint à diaphragme et une ligne capillaire flexible. Il est recommandé d'utiliser un snubber dans les zones où les pics de pression et les pulsations sont normaux. Dans un environnement humide ou mouillé, il est préférable d'utiliser un manomètre rempli de liquide pour éliminer le risque d'accumulation de condensation. Un manomètre avec un boîtier en acier inoxydable, en plastique ou en laiton est adapté à une utilisation en extérieur.

Taille de l'armoire

Le diamètre d'un cadran de manomètre typique varie de 6,4 cm à 15,2 cm (2,5 in - 6 in). Choisissez la taille la plus appropriée en fonction des contraintes d'espace et des exigences de lisibilité de l'application.

Classe de précision

La classe de précision indique la marge d'erreur maximale admissible pour le manomètre par rapport à la lecture maximale de l'échelle. Par exemple, lors de la lecture d'un manomètre de 100 bars avec une classe de précision 1, l'écart par rapport à la pression réelle est de 1%, soit 1 bar. Le degré de précision requis peut varier selon les secteurs d'activité.

Type de montage

Les manomètres ont généralement un montage soit en dessous, sur le côté ou derrière le manomètre. Vérifiez que la méthode de montage est adaptée à l'application en rendant la jauge facile à lire.

Trois types différents de supports de manomètres : un support inférieur (à gauche), un support arrière (au milieu) et un support latéral (à droite).

Figure 4 : Trois types différents de supports de manomètres : un support inférieur (à gauche), un support arrière (au milieu) et un support latéral (à droite).

Indice IP

L'indice IP indique le degré de protection du manomètre contre les particules étrangères telles que la poussière, les liquides, l'humidité ou les contacts accidentels. Les manomètres peuvent être amenés à fonctionner dans des conditions environnementales difficiles. Pour de telles applications, notre manomètre offre des options de protection IP 42, IP 54 et IP 65.

Dimension de raccordement

Le manomètre dispose d'une large gamme d'options de taille de connexion. Les options courantes sont : ⅛ inch, ¼ inch, ⅜ inch, ½ inch, ¾ inch, et M 12x1.5.