Introduction à la directive sur les équipements sous pression

Introduction à la directive sur les équipements sous pression

La directive sur les équipements sous pression contrôle les équipements sous pression dans l'Union européenne.

Figure 1 : La directive sur les équipements sous pression contrôle les équipements sous pression dans l'Union européenne.

La directive sur les équipements sous pression (PED) contrôle les équipements sous pression dont la pression maximale admissible est supérieure à 0,5 bar, ainsi que la conception, la fabrication et la conformité de ces équipements au sein de l'Union européenne. Il s'agit d'une assurance qualité visant à garantir la sécurité des équipements sous pression utilisés dans l'Espace économique européen.

Le PED n'est pas destiné à être utilisé aux États-Unis. L'ASME BPVC (American Society of Mechanical Engineers Boiler and Pressure Vessel Code) régit la construction et la conception des équipements sous pression. Cet article traite de la directive sur les équipements sous pression (DEP) de l'Union européenne.

Table des matières

Qu'est-ce que la directive sur les équipements sous pression (DEP) ?

Les équipements sous pression et les systèmes sous pression utilisés au sein de l'Union européenne doivent être conformes à la PED. Le niveau de danger d'un équipement sous pression doit être évalué et classé dans l'une des cinq catégories prévues par la DEP en fonction de son niveau de danger. Ces catégories sont les suivantes :

  • SEP : Pratique de l'ingénierie du son
  • Catégorie 1
  • Catégorie 2
  • Catégorie 3
  • Catégorie 4

Dans ces catégories, le SEP est le moins dangereux, et la catégorie 4 présente les niveaux de danger les plus élevés. L'assurance de la qualité lors de la conception, de la fabrication et des essais sera plus étendue avec l'augmentation des niveaux de danger. À la fin du processus d'assurance de la qualité, les catégories 1 à 4 seront marquées de la marque CE. Les produits SEP n'ont pas besoin de ce marquage et ne peuvent pas non plus être marqués avec le marquage CE.

Les personnes impliquées dans l'assurance qualité (comme les ingénieurs de procédé) doivent suivre la méthodologie de la DEP pour classer correctement les équipements sous pression. Un aperçu de cette méthodologie figure à la fin de ce guide. Après avoir déterminé si le DPE couvre l'équipement, la classification se compose de six étapes :

1) Identifiez le type d'équipement sous pression.

Il existe six types d'équipements sous pression : la cuve, le générateur de vapeur, la tuyauterie, les accessoires de sécurité, les accessoires sous pression et les assemblages. Pour plus d'informations, lisez notre article sur les marquages PED et CE.

2) Déterminer l'état du fluide à l'intérieur de l'équipement

Si la pression de vapeur du fluide à la température maximale admissible est supérieure de plus de 0,5 bar à la pression atmosphérique, il est traité comme un gaz. En dehors de cela, il est traité comme un liquide.

3) Déterminer le groupe de danger

Il existe deux groupes de danger pour les gaz et les liquides.

  • Legroupe 1 désigne les médias comme dangereux. Les produits dangereux du groupe 1 sont tous les produits qui sont soit explosifs, extrêmement inflammables, hautement inflammables, inflammables, très toxiques, toxiques ou oxydants.
  • Legroupe 2 couvre tous les autres médias. Notez que les médias qui peuvent être dangereux, mais qui ne le sont pas (par exemple, la vapeur) sont classés dans le groupe 2 pour cette raison.

4) Sélectionnez le tableau des catégories de danger approprié

La quatrième étape de l'accès à la catégorie correcte pour les équipements sous pression consiste à choisir le tableau des catégories de danger approprié. Neuf diagrammes sont disponibles pour chaque combinaison possible de type d'équipement, d'état du fluide et de groupe de fluides. Voir la section sur les tableaux des catégories de risques pour plus d'informations.

5) Pression maximale admissible et dimension de l'équipement

La définition de la pression maximale admissible et des dimensions de l'équipement constitue la cinquième étape de la détermination de la catégorie PED. La pression maximale admissible est la pression maximale que l'équipement est conçu pour supporter, telle que spécifiée par le fabricant. Chaque type d'équipement a une définition unique. Une cuve ou un générateur de vapeur est défini par son volume en litres. La dimension déterminante d'un système de tuyauterie est la taille nominale de ses composants exprimée en millimètres. Il s'agit généralement du diamètre nominal du tuyau.

6) Déterminer la catégorie de danger PED

La sixième et dernière étape consiste à utiliser les tableaux ci-dessous pour déterminer la catégorie de danger. Tout d'abord, nous devons déterminer le graphique à utiliser. Pour ce faire, nous prenons le type d'équipement, le type de fluide et le groupe de danger.

Équipement État des fluides Groupe de risque des fluides Tableau à utiliser
Vessel Gaz 1 1
Vessel Gaz 2 2
Vessel Liquide 1 3
Vessel Liquide 2 4
Générateur de vapeur 0 0 5
Tuyauterie Gaz 1 6
Tuyauterie Gaz 2 7
Tuyauterie Liquide 1 8
Tuyauterie Liquide 2 9

Exemple : Nous avons une citerne de propane d'une capacité de 10m3. La pression maximale admissible du récipient est de 100 bars. La température maximale autorisée est de 75°C. Pour connaître la catégorie PED, nous utilisons les étapes que nous avons évoquées précédemment.

  1. Le type d'équipement sous pression est un récipient.
  2. L'état du fluide est un gaz. Le propane, à la température maximale admissible de 75°C, a une pression de vapeur de 28,5 bars de pression absolue. Cette valeur est supérieure à 0,5 bar au-dessus de la pression atmosphérique. Dans ce cas, le propane est considéré comme un gaz.
  3. Le propane est extrêmement inflammable ; à ce titre, il fait partie du groupe 1.
  4. Nous pouvons voir dans le tableau ci-dessus que le graphique à utiliser est le graphique numéro 1.
  5. La pression maximale autorisée est de 100 bars à la pression atmosphérique. Le réservoir a une capacité de 10m3, soit 10 000 litres.
  6. Nous pouvons maintenant utiliser le tableau numéro 1 pour déterminer la catégorie de danger PED. La ligne rouge indique la pression et le volume maximum à l'intérieur de la cuve. Nous pouvons en déduire que notre navire est un navire de catégorie quatre.
Exemple du tableau 1, avec la pression maximale autorisée de 100 bars et la capacité de la citerne de 10.000 litres, le navire entre dans la catégorie 4 de la catégorie de danger de la PED.

Figure 2 : Exemple du tableau 1, avec la pression maximale autorisée de 100 bars et la capacité de la citerne de 10.000 litres, le navire entre dans la catégorie 4 de la catégorie de danger de la PED.

Définition de l'état des fluides dans la directive sur les équipements sous pression

En règle générale, l'état fluide des fluides dans les équipements sous pression est défini par la pression de vapeur à la température maximale admissible. Si un milieu a une pression de vapeur supérieure de plus de 0,5 bar à la pression atmosphérique de 1013 mbar, il est considéré comme un gaz. Il est considéré comme un liquide si la pression de vapeur est inférieure à 0,5 bar à la pression atmosphérique.

Le terme "gaz" désigne les gaz dissous sous pression, les gaz, les gaz liquéfiés, les vapeurs et les liquides dont la pression de vapeur à la température maximale admissible est supérieure à 0,5 bar au-dessus de la pression atmosphérique. Tous les fluides dont la pression de vapeur ne dépasse pas 0,5 bar au-dessus de la pression atmosphérique sont considérés comme des liquides.

Exceptions aux tableaux de la directive sur les équipements sous pression

En général, les tableaux de la directive sur les équipements sous pression offrent un moyen simple de déterminer la catégorie PED. Toutefois, il existe des exceptions aux tableaux.

Graphique 1 : Les récipients qui relèvent de la catégorie 1 ou 2 selon le graphique 1, et qui sont utilisés pour des gaz instables, sont classés dans la catégorie 3.

Graphique 2 : Les extincteurs portatifs et les appareils respiratoires à bouteille qui relèvent de la catégorie 1 ou 2 doivent au moins être classés dans la catégorie 3

Graphique 4 : Les ensembles destinés à produire de l'eau chaude dont la température ne dépasse pas 110°C, chauffés manuellement avec des combustibles solides, dont la pression et le volume sont supérieurs à 50 bar-litres, doivent être inspectés conformément aux directives d'inspection de la CE ou à une assurance qualité complète.

Graphique 5 : Les autocuiseurs doivent faire l'objet d'une procédure de conformité à un minimum d'un des modules de la catégorie trois de la directive 97/23/CE de l'Union européenne.

Graphique 6 : Les tuyauteries utilisées pour les gaz considérés comme instables, relevant des catégories 1 ou 2 selon le tableau 6, doivent être placées dans la catégorie 3.

Graphique 7 : Les tuyauteries contenant des fluides à une température supérieure à 350°C et relevant de la catégorie 2 selon le tableau 7 doivent être classées dans la catégorie 3.

Graphiques des catégories de la directive sur les équipements sous pression

Vous trouverez ci-dessous les neuf tableaux de la directive sur les équipements sous pression ; utilisez-les pour déterminer la catégorie correcte.

Graphique 1

Tableau de la catégorie PED 1

Figure 3 : Tableau de la catégorie PED 1

Graphique 2

Tableau de la catégorie PED 2

Figure 4 : PED Catégorie graphique 2

Graphique 3

Tableau de la catégorie PED 3

Figure 5 : Tableau de la catégorie PED 3

Graphique 4

Tableau de la catégorie PED 4

Figure 6 : Tableau de la catégorie PED 4

Graphique 5

Tableau de la catégorie PED 5

Figure 7 : Tableau de la catégorie PED 5

Graphique 6

Tableau de la catégorie PED 6

Figure 8 : Tableau de la catégorie PED 6

Graphique 7

Tableau de la catégorie PED 7

Figure 9 : Tableau de la catégorie PED 7

Graphique 8

Tableau de la catégorie PED 8

Figure 10 : Tableau de la catégorie PED 8

Graphique 9

Tableau de la catégorie PED 9

Figure 11 : Tableau de la catégorie PED 9